PRINTEMPS 2008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'HERMANCE

JOURNAL DE LA PÊCHE

 N° 49

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'HERMANCE

Société de pêche sportive & association pour la protection

des rives de l'Hermance et des bords du Lac

1248 HERMANCE

 

 

 

IMPRESSUM

 

L'HERMANCE SOCIETE DE PECHE SPORTIVE ET ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DES RIVES DE L'HERMANCE ET DES BORDS DU LAC 1248 HERMANCE

 

Rédaction

Balthazar WITZIG Tél. 077 251 6040

 

Abonnements textes et annonces

Journal de la Pêche Case postale 2433 1211 Genève 2

 

Impression

Imprimerie POT Communes Réunies 78 1212 Grand-Lancy

 

Internet

Valério ZUODAR

 

Comité de l'Hermance

Président:        Romain GINDRE

Vice-Président: Julien MONNEY

Secrétaire:       Zaccaria KACEM

Trésorier:        Damien TISSOT

Membre:          Louis THORENS, Nicolas MEYLAN, Balthazar WITZIG

 

Cotisations annuelles

Membres actifs       30.- Fr.

              Juniors     10.- Fr.

 

Parutions

3 numéros par année

 

 

EDITORIAL

 

Mesdames et Messieurs, chers amis de la pêche

et membres de l'Hermance,

La tendance à la baisse des captures de poissons dans le Léman, que j'annonçais dans notre édition d'hiver 2007 du Journal de la Pêche, se voit confirmée par la publication des chiffres officiels.

Perches, ombles, truites et brochets, sont en baisse, malgré un accroissement du nombre de pêcheurs amateurs et sportifs.

Seules les prises de féras ont été un peu en hausse en 2006.

Peut-être faudrait-il augmenter un peu la maille pour les ombles, ainsi que pour les truites?

En tout cas, sur Radio-Ponton, coté suisse, on entend souvent dire à propos du Léman, que quelques professionnels français ne respecteraient pas les règles, au détriment de leurs collègues des deux cotés de la frontière, parce qu'ils seraient très peu contrôlés, et parce que les amendes encourues ne feraient aucun effet, une chanson que l'on entend autant du coté de Lausanne qu'à Genève.

Quant à l'Hermance, l'ouverture en rivière une fois de plus cette année le confirme, son état est pitoyable, et les truites l'ont quasi désertée, c'est bien dommage, mais Romain Gindre, notre président, semble décidé à s'attaquer au problème de sa remise en forme.

Dans ce premier numéro de l'année 2008, nous présentons un article de fond sur les poissons-leurres, élaboré par Romain Gindre, notre spécialiste en la matière, et parlerons aussi un peu du futur brevet de pêcheur suisse, qui anime beaucoup de conversations depuis quelques temps, puisqu'il est en passe de devenir prochainement obligatoire dans le canton de Genève aussi; il serait, à ce sujet, intéressant de pouvoir publier dans un prochain numéro des avis pour et contre, alors si cela vous dit, n'hésitez pas à prendre la plume pour nous écrire ce que vous en pensez, à l'adresse suivante: Journal de la Pêche CP 2433 - 1211 Genève 2

 

A nouvelle saison, nouveaux annonceurs. Saluons donc l'arrivée dans ces pages de la Maison Harsch Transports, réputée en matière du soin qu'elle apporte au transport, notamment d'oeuvres d'art ­ des restaurants portugais Tasca do Primo, fins préparateurs du poisson de mer, de tapas et du cochon de lait - du bien connu spécialiste de la location et vente de remorques à bateaux Stéphane Luchini - du Café et Restaurant l'Hermance, qui a été repris par Jocelyne Bonneau ­ et last but not least, des Vins du Domaine du Manoir d'Hermance, de Monsieur Jaques Naef. Bienvenue parmi nous.

Enfin, pour cette nouvelle saison de pêche, le Journal de la Pêche a l'honneur de présenter un article sur l'omble chevalier, par le Professeur Jean-François Rubin, ancien conservateur du musée du Léman à Nyon, biologiste et membre du comité de l'ASL.

Balthazar

 

 

LA RECETTE !!

 

Salade de foies de féra poêlés

Laver et parer les foies, puis les éponger sur un linge bien sec, pour ensuite les rouler dans la farine de tresse. Couper les oignons en tranches rondes et moyennement fines, et les cuire dans un peu d'huile d'olive, à feu moyen, avec deux feuilles de laurier. Saler, poivrer et mouiller avec un peu d'eau. Laisser réduire et retirer du feu. Egoutter, enlever le laurier, réserver les oignons.

Mettre les foies dans l'huile restée dans la poêle et les saisir à feu moyen. Réserver. Ajouter les oignons, puis le vinaigre. Assaisonner, laisser cuire quelques minutes. Réserver. Disposer sur chaque assiette une poignée de salade de roquette fraichement lavée et égouttée, en creusant le milieu pour former un nid.

Intégrer les foies aux oignons et réchauffer brièvement avant de disposer le mélange au creux des feuilles. Verser une coulée d'huile d'olive et citron sur la salade et ensuite râper une pomme golden épluchée à la grosse râpe sur le tout. Servir, se délecter.

Pour quatre personnes

2 paquets de salade de roquette bio - 400gr de foies de féra ( chez le pêcheur ou de votre propre pêche) ­ 2 pommes golden - 250gr d'oignons doux - huile d'olive ­vinaigre balsamique - un citron - 2 feuilles de laurier ­farine de tresse - vinaigre balsamique - sel et poivre

 

 

 

LE PECHEUR

...et ses blagues

 

Dans un Cycle d'Orientation, pendant un cours de sciences naturelles, le prof en arrive à la conclusion.

 

" J'espère que vous avez tous bien compris ma démonstration. Je résume donc. Chez les poissons, la femelle pond ses oeufs dans l'eau. Le mâle arrive ensuite et les féconde en déversant dessus sa laitance.

Il n'y a donc aucun contact sexuel entre les deux poissons..."

 

" Mais alors - demande un élève au fond de la classe - pourquoi dit-on toujours: heureux comme un poisson dans l'eau? "

 

PORTRAIT

 

Bien connu à la ronde !

Physiquement il a la force et l'allure de l'indien qui donne la réplique à Jack Nicholson dans le célèbre film " Vol au-dessus d'un nid de coucou".

 

Entrepreneur et annonceur régulier dans le Journal de la Pêche, on le croise souvent taquinant la féra et la perche dans le petit lac genevois, mais ses lettres de noblesse de pêcheur ont été acquises en différentes mers du globe...

 

Le reconnaissez-vous?

 

LE COUP DE GUEULE !!

 

Traversée de la rade

Après la vague des cormorans, en passe d'amélioration, grâce à l'intervention parlementaire du pêcheur-viticulteur et ex-conseiller national John Dupraz, un nouveau, et beaucoup plus grand danger, menace les pêcheurs professionnels et amateurs du petit lac Léman genevois: le méga­pont projeté par l'ex-conseiller d'Etat Philippe Joye, devenu architecte-pontonnier après son très bref passage au gouvernement, lequel voudrait construire un monstre de béton et d'acier qui s'étendrait du Vengeron à La Bellotte.

Car hormis l'incroyable menace esthétique, qui promet de transformer une des plus belles vues du monde en visage lacéré par une irréparable cicatrice avec cette énorme construction hideuse (qui n'a rien à voir avec les jolis ponts suspendus du genre, reliant harmonieusement deux rives en une ligne symétrique ), qui de surcroît serait souvent impraticable en raison du gel et du vent, un tel chantier, amènerait au bord du lac, sur les deux rives, le plus grand chaos routier que cette ville pourrait connaître, durant de longues années, lequel irait précise ment à l'encontre du but recherché de fluidifier la circulation automobile, provoquant par la même occasion la suppression d'un grand territoire de pêche, avec d'immenses dégâts écologiques sous-lacustres, qui feront inmanquablement fuir le poisson.

On peine donc à croire que dans ce pays de tunneliers qu'est la Suisse, on ne s'emploie pas à sérieusement étudier la seule grande voie de communication intelligente pour traverser le lac, le tunnel sous-lacustre partant de la dernière ligne droite de l'autoroute à Chambésy, pour relier le réseau autoroutier d'Annemasse ( sans problèmes de gel ou de vent ), qui entre autres vertus, aurait l'immense avantage de ne pas perturber l'existant.

Le bon sens une fois de plus l'emportera t'il? Il faut y penser, pour empêcher ( c'est le cas de le dire) l'édification d'une telle erreur, alors que par ailleurs, une initiative propose la création rapide d'une ligne de ferries faisant écologiquement traverser les voitures en bateau sur ce même tracé à moindre coût pour le contribuable, puisque là, chacun paye sa course, comme cela se pratique avec succès aux lacs de Zurich et de Constance, entreprise qui pourrait soulager le pont du Mont-Blanc aux heures de pointe. BW

 

NOS POISSONS

L'omble chevalier du Léman

Histoire d'une espèce emblématique du lac

par Jean-François Rubin, Docteur en Sciences, Professeur HES

Responsable de l'Institut Terre-Nature-Paysage de l'Ecole d'ingénieurs de Lullier -  Ancien conservateur au Musée du Léman - Membre du Comité de l'ASL.

 

Il Y a 15'000 ans, à la suite d'un bouleversement climatique sans précédent, naissait le Léman. Les 1'000 mètres de hauteur de glace disparaissaient et le glacier du Rhône se retirait, laissant place à une vaste étendue d'eau bientôt colonisée par la faune et la flore.

L'omble chevalier, un poisson marin migrateur suivait de près et se trouvait piégé dans le futur Léman où on le retrouve encore aujourd'hui. Changement climatique sans précédent certes, mais entièrement naturel. Aujourd'hui, on assiste à un nouveau bouleversement du climat, du même ordre, voire bien plus important encore d'après certains, mais de nature entièrement différente. L'homme cette fois en est très probablement en grande partie responsable. L'omble qui est apparu dans le Léman suite à un bouleversement climatique, parviendra t'il à survivre à la suite de ce nouveau changement? C'est à cette question que nous allons essayer de répondre.

 

Des sites de reproduction à grande profondeur

Dans les années '80, la mauvaise qualité de l'eau du lac ne permettait probablement pas un succès significatif de la reproduction naturelle de l'omble chevalier. Aujourd'hui en revanche, le Léman étant en voie d'oligotrophisation*, les oeufs pondus sur les sites de frai en profondeur devraient avoir plus de chance d'éclore. C'est pour évaluer l'évolution de ces sites que les principales frayères de l'omble chevalier ont été étudiées en plongée par le sous-marin F.A.-Forel. Sur le Léman, on trouve dix sites comprenant chacun une ou plusieurs frayères. Ces omblières se présentent comme de grandes coulées de cailloux dépourvues de sédiment fin à leur surface, situées entre -50 à -120m de profondeur. Elles sont pour la plupart issues de l'immersion, volontaire ou non, de gravier dans le lac. C'est la raison pour laquelle plusieurs d'entre elles sont situées à l'aplomb de carrières. Apparemment, 3 critères apparaissent fondamentaux pour assurer la pérennité d'une omblière: un apport constant de gravier - la présence de courants importants - des sites en profondeur.

Il est possible de recréer artificiellement des omblières en immergeant des graviers à certains endroits. Cette méthode peut-être très efficace et les frayères peuvent être fonctionnelles pendant plusieurs années. Sans un apport constant de gravier, celles-ci s'envasent toutefois au bout de 3 ou 4 ans. Il est dès lors proposé d'immerger une quantité de gravier propre chaque année sur un site différent afin de proposer une nouvelle gestion piscicole basée non plus uniquement sur le repeuplement, mais également sur la renaturation des sites de frai favorisant la reproduction naturelle.

 

Des fluctuations importantes dans les captures

Après les très faibles effectifs observés avant la fin des années '80, la population d'ombles s'est considérablement accrue jusqu'à la fin des années '90, en grande partie grâce à un effort de repeuplement sans cesse plus important. Plus on mettait d'ombles dans le Léman, plus on en capturait 3 ans plus tard. Ce qui est extrêmement troublant, c'est que subitement, dès le début des années 2000, tout s'inverse: les captures s'effondrent, tant pour les pêcheurs amateurs que professionnels et la corrélation entre repeuplement et capture devient non significative, voir même négative. Que s'est-il passé? Différentes hypothèses sont analysées pour expliquer ce phénomène:

Une évolution naturelle du peuplement

Si cette hypothèse est valide, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. La diminution des captures d'ombles dans le Léman serait un phénomène de régulation naturel: après avoir enregistré une explosion démographique, la population se stabilise à un niveau inférieur, sa niche écologique étant saturée. Il est donc tout à fait inutile de poursuivre le repeuplement dans de telles proportions puisque la plupart des individus ne trouvent pas un espace vital suffisant pour se maintenir. Une telle action apparaîtrait donc en tous les cas inutile, voire même s'avérer néfaste, puisqu'elle accroît la compétition intraspécifique.

Une dégénérescence liée à l'élevage en pisciculture ayant induit des modifications génétiques

L'efficacité des repeuplements en ombles dans le Léman a été indéniable pendant un certain temps et il est probable que si aucun rempoissonnement n'avait été effectué, l'omble aurait pratiquement disparu du Léman depuis longtemps. Actuellement les deux piscicultures fournissant des estivaux pour les mises à l'eau ne fonctionnent qu'avec des géniteurs sauvages. Les risques de sélection sont donc limités, bien qu'une possible dérive génétique demeure malgré tout possible.

Une diminution de la réussite de la reproduction naturelle.

Dans les années '80, il avait été démontré que le relatif manque de réussite de la reproduction naturelle était étroitement lié aux conditions écologiques médiocres observées sur les frayères. Aujourd'hui, la qualité des eaux du Léman s'améliore. En tout état de cause, on devrait donc s'attendre à un accroissement du peuplement d'ombles issus de la reproduction naturelle et non le contraire.

 

Un accroissement de la prédation.

Le brochet est sans doute le coupable potentiel. La population de brochets dans le Léman explose depuis la fin des années '90, soit exactement depuis que les captures d'ombles déclinent. Faut t'il y voir une relation de cause à effet? Les effectifs du brochet augmentent fortement depuis l'arrêt des pêches destructives de reproducteurs, la diminution de la concentration en métaux lourds dans les eaux et surtout l'augmentation des surfaces d'herbiers de characées liée, entre autres, à une amélioration de la transparence des eaux.

Le développement de maladies

Notamment de la Maladie Aénale Bactérienne (MAB). En laboratoire, on peut tester efficacement la présence de la MAB. Une étude a montré que la maladie est bien présente dans le Léman, mais à un taux très faible. Elle ne peut donc à elle seule expliquer les fortes diminutions observées dans les captures.

Une conséquence de l'oligotrophisation des eaux

On pourrait voir une corrélation directe entre la diminution des captures d'ombles observées depuis 1997 et l'oligotrophisation du lac. Avec la baisse constante de la concentration en phosphore, les ressources trophiques du lac sont en diminution, ce qui pourrait se traduire par une baisse des effectifs des animaux dépendant de ces ressources.

 

La présence d'oiseaux piscivores

Dans le cas du Léman, les ombles vivent généralement à une trop grande profondeur pour être accessibles aux oiseaux piscivores comme les harles, les grèbes et les cormorans.

Une gestion mal adaptée

Le gestionnaire dispose de quatre moyens d'action pour adapter la pêche à la biologie d'une population: la taille minimale de capture, la maille des filets, la période de protection, les quotas. Aujourd'hui, on constate lors des suivis des concours de pêche amateur, que la plupart des ombles capturés, bien qu'ayant atteint la taille minimale de capture, sont néanmoins immatures. Une étude devrait donc être menée afin de déterminer précisément à quelle taille et à quel âge les ombles atteignent aujourd'hui la maturité sexuelle afin d'ajuster la taille minimale de capture, ainsi que la maille des filets autorisée, ceci d'autant plus qu'il a été prouvé que la vitesse de croissance des ombles a changé par rapport aux années '90.

La mise sur pied de pêches de reproducteurs

Pour accroître l'effort de repeuplement sans créer des stocks de géniteurs en pisciculture, les autorités franco-suisses ont mis en place un système de pêches exceptionnelles sur les lieux de reproduction en hiver. Ces poissons, une fois pêchés, sont gardés par les pêcheurs professionnels. Le fait de diminuer de manière drastique le nombre de géniteurs contribue sans doute indirectement à l'envasement des frayères et compromet ainsi la réussite de la reproduction naturelle.

L'augmentation de la température des eaux

Pour les ombles, une température supérieure à 8 degrés C entraîne la mort de la plupart des oeufs lors de l'incubation. Actuellement, sur les frayères lémaniques, la température de l'eau est de l'ordre de 5 à 6 degrés C. De plus, il est à craindre que le brassage des eaux hivernal des eaux du Léman devienne de plus en plus rare. Si les eaux en profondeur s'appauvrissent en oxygène, le taux de survie des oeufs sur les frayères sera d'autant plus faible.

Fort heureusement, le processus d'oligotrophisation observé dans le Léman conduit à l'effet inverse en raison d'une quantité plus faible de manière organique à oxyder en profondeur. Quel sera donc à l'avenir la qualité de l'eau en profondeur? Difficile à dire aujourd'hui.

 

Que faire? Quel avenir pour l'omble du Léman?

Il apparaît qu'aucune des causes potentielles ne parvient à elle seule à expliquer la raréfaction de l'omble observée. Quelle que soit l'hypothèse retenue, l'analyse montre que la poursuite des campagnes de repeuplement dans les proportions actuelles n'a pas de sens. Avec l'amélioration de la qualité de l'eau, une politique visant à améliorer les conditions environnementales afin de favoriser la réussite de la reproduction naturelle est sans aucun doute une voie à suivre, notamment en termes de développement durable et de vision à long terme. A cet égard, la création de nouveaux sites de frai ou l'entretien des sites existants est certainement une piste à investiguer.

On prétend souvent que la Suisse est si petite que l'on ne peut rien faire pour enrayer ces mécanismes globaux de réchauffement climatique. Cela donne parfois bonne conscience à nos décideurs pour ne rien...décider. Dans le cas du Léman, la situation est toute autre.

Ce lac, l'un des plus grands d'Europe certes, reste néanmoins un écosystème sur lequel les actions humaines, et les décisions politiques qui les déterminent, jouent un rôle considérable. On peut prendre des décisions populaires ou non qui auront des répercussions importantes sur la pression exercée sur les animaux et les plantes. Il y va là uniquement de la volonté politique. Le rôle des scientifiques est de comprendre, et faire comprendre, ces mécanismes afin de proposer les bonnes décisions à prendre. Le destin des ombles chevaliers du Léman, espèce emblématique du lac, ne s'inscrit pas dans un quelconque protocole signé loin d'ici par des politiciens touts puissants. Au contraire, son sort peut être scellé, ici, au bord du lac, selon les décisions que prendront les gestionnaires en concertation avec les autres acteurs, pêcheurs, scientifiques et riverains. Il n'est pas trop tard, mais il y a urgence. Il s'agit ni plus ni moins de sauvegarder une des espèces essentielles de notre patrimoine naturel.

Son avenir est entre nos mains. Jean-François Rubin

 

* Phénomène par lequel la qualité des eaux d'un lac et ses caractéristiques biologiques s'améliorent. C'est le cas du Léman dès la deuxième partie des années '80 qui, d'eutrophe (" trop nourri"), est redevenu petit à petit oligo-mésotrophe ( "peu à modérément nourri" )

 

L'article complet peut être consulté sur le site internet www.asléman.ch

Pour en savoir plus, un numéro spécial du journal scientifique" Archives des Sciences "

est consacré à ces recherches sur l'omble chevalier, vol 58 fasc 3 de décembre 2005 éditions de la Société de physique et d'histoire naturelle de Genève ( commande auprès de Robert Degliagosti )

 

 

VIE DE LA SOCIETE

 

Procès-verbal de l'Assemblée Générale du 21 février 2008

 

Le procès-verbal de l'année dernière ( 2007 ), a été accepté sans problèmes.

 

PREMIER POINT

rappel des manifestations de l'année 2007

Au début de l'année, il y a eu l'ouverture de la pêche en rivière avec le traditionnel concours.

Le plat principal servi à midi fut des filets de féra.

Malgré le peu d'inscriptions au concours, l'après-midi a été très conviviale.

Ensuite, il y a eu le tournoi de football qui a eu lieu pendant l'Ascension ( le 17 mai )

9 personnes de la société étaient sur le terrain. Le match s'est très bien déroulé.

Dans les environs du mois de juin, le comité a organisé une sortie de pêche

Peu de poissons ont été sortis mais la journée fut des plus agréables.

Le 18 août, la société a participé au festival du Jazz sur la Plage

La société a été très satisfaite de sa bonne organisation et l'en félicite

Par la suite, le deuxième concours traditionnel au lac a été organisé

Le bilan ne fut pas exceptionnel, car il y a eu moins d'inscriptions chez les juniors

ainsi que moins de repas vendus. Par contre, chez les adultes il y a eu quelques inscriptions de plus.

Le buffet le soir a bien fonctionné, avec plus de trente personnes.

Le comité a relancé la sortie annuelle de pêche. Une quinzaine de participants se sont inscrits,

mais malheureusement aucun ancien.

De nouveau, il n'y avait guère de poissons sortis mais le repas de midi fut très convivial

Finalement, pour clore la saison, il y a eu l'habituel nettoyage de l'Hermance, avec aussi une quinzaine

de personnes pour participer.

De manière générale, on a trouvé moins de déchets mais il sera bien de continuer à le faire.

 

Le comité a lancé une nouvelle action pour la sauvegarde de l'Hermance.

Il s'agira d'élaborer un dossier à partir de photos de la rivière

en proposant l'aide de la société à ces problèmes

 

DEUXIEME POINT

Ouverture de discussions sur la fête du lac

 

Le comité se demande s'il ne vaudrait pas mieux dissocier le repas du concours de pêche.

Les avis sont partagés, mais la suggestion va certainement être prise en compte

pour la prochaine édition de la fête

Le comité se demande également si la tombola doit être continuée, car peu de personnes

parviennent à vendre les billets. La décision choisie pour la prochaine fête du lac est

de maintenir la tombola, mais avec un meilleur investissement de la part du comité tout entier.

 

Une personne a fait la réflexion qu'il faudrait réimprimer des tickets pour le repas de la fête.

La remarque a été relevée et le comité s'est engagé à le faire.

 

TROISIEME POINT

Bilan de la section juniors Julien MONNEY est actuellement le président des juniors

Deux sorties ont été effectuées durant l'année 2007. La première au lac de Plagnes, où presque tous

ont pris du poisson. La deuxième, fut une sortie en France au lac de Gabarit dans le Cantal.

Une sortie spécialement dédiée au sandre, mais deux seulement ont été pris,

ainsi que quelques petits brochets.

Pour l'année 2008, Julien MONNEY va essayer de planifier trois sorties juniors.

A part cela, il déclare que le mouvement junior va bien et qu'il y a une bonne ambiance

 

QUATRIEME POINT - Rapport du trésorier

Damien TISSOT informe que la société possède actuellement Sfr.1 0'461,90

Cette année, le bénéfice se monte à environ Sfr. 1'000.-

et de manière générale il y a une perte d'environ Sfr.3OO.­

 

CINQUIEME POINT - Vérification

Après avoir consulté les comptes, les vérificateurs Louis THORENS et Alexandre TCHENG

approuvent la présentation de Damien TISSOT.

 

SIXIEME POINT - Admissions et démissions

Pour les démissions, Christine BIZZOZERO ( ancienne secrétaire ), quitte le comité,

ainsi que Peter SÖNNICHSEN. Pour ce qui est des admissions, il y a quelques nouveaux membres juniors,

ainsi que quelques nouveaux adultes. Pour plus d'information, Julien MONNEY enverra à chacun

la liste des noms de tous les membres.

 

SEPTIEME POINT - Election du comité

Les personnes suivantes ont été élues dans le comité pour l'année 2008:

 

Romain GINDRE        président

Julien MONNEY        vice-président

Damien TlSSOT       trésorier

Zaccaria KACEM      secrétaire

Louis THORENS        membre

Balthazar WITZIG     membre

Nicolas MEYLAN       membre

 

Ont été élues vérificateurs pour l'année 2008:

Matteo SOLKA

Alexandre TCHENG

 

HUITIEME POINT - Propositions diverses

Une personne de l'assemblée souhaite recevoir une liste des noms des membres,

et Julien MONNEY se chargera d'en faire l'envoi.

Une autre personne propose de remplacer la tombola par une autre activité

et le comité retient ta suggestion pour y réfléchir.

Un junior demande à avoir une nouvelle corde d'ancre pour le bateau de la société

et la proposition est acceptée.

 

- Fin du procès-verbal ­

Présents:Romain Gindre, Julien Monney, Peter Sönnichsen, Damien Tissot, Zaccaria Kacem, Balthazar Wrtzig, André Hotzer, Joseph Schopfer, Nicolas Mooser, Alexandre Schroder et Matteo Leonelti - Excusés: Alexandre Chappuis, Matteo Soles, Louis Thorens et Fernand Vidonne ­

 

Commentaire du Président: envoyez vos suggestions afin d'avoir plus de participants aux AG

 

ANNONCES DIVERSES

Louer un bateau pour aller à la pêche au Léman

A chacun sa pêche, et nous avons la chance ici aux abords du lac Léman, de pouvoir profiter d'un vaste choix.

Cela va de de la pêche à la traîne, aux écarteurs ou simplement avec des cannes, au tour(s) de fond et au(x) downrigger(s), en bateau ancré à la gambe, au lancer, en dérive, et la liste n'est pas exhaustive.

 

Mais nombreux sont ceux qui ne possèdent pas de bateau et qui pensent ainsi ne pas pouvoir sortir à la pêche sur le lac, ce qui est une erreur, car plusieurs loueurs de bateaux ici proposent toute une gamme d'embarcations à louer pour aller pêcher, notamment notre fidèle annonceur Marti Marine, qui propose une gamme étendue, de la petite barque au cabin-cruiser, sur le quai du Mont-Blanc.

Cela comprend évidemment la petite barque, avec bain de soleil à l'avant et moteur sans permis, à essence ou électrique, pour deux, quatre ou six personnes, jusqu'à la vedette rapide avec taud de protection du soleil, cabine avec lit pour deux, et toilettes, avec ou sans pilote, ainsi que le fameux bateau" Lakshme ", la ravissante Mouette No.3 qui peut être réservée jusqu'à 18 personnes.

Très développée aux Etats-Unis, la pêche de loisir en kayak, commence à se développer maintenant sur les lacs suisses, aussi avec ces fameux modèles à pédales qui laissent ainsi les mains libres grâce à un astucieux système d'ailerons sous la coque, qui ont l'insigne avantage de ne requérir ni moteur, ni immatriculation et de pouvoir se mettre sur le toit de la voiture, Très confortables, avec gouvernail, biplaces et rapides, c'est vraiment une embarcation géniale pour pêcher jusqu'à vingt mètres de fond, pour autant qu'il fasse beau et qu'il n'y ait pas de vent. Alors avis aux amateurs. BW

 

LE PECHEUR

Brevet suisse du pêcheur sportif

Présentation par André Verdon, responsable romand

 

Depuis peu, le monde des pêcheurs amateurs est en ébullition: le Conseil fédéral vient d'approuver une nouvelle ordonnance sur la pêche: les pêcheurs devront suivre une journée d'instruction avant d'obtenir leur permis annuel, cela dès 2009. Mais l'effet de cette bombe se fait surtout ressentir chez nous, en Suisse romande.

 

FORMATION OBLIGATOIRE

 

Pourquoi cette formation obligatoire? Parce que le pêcheur amateur doit être conscient que son partenaire principal, le poisson, est un être vivant. Le pêcher, le capturer, oui, personne ne lui conteste ce droit. Mais dans certaines règles d'éthique et, surtout, dans le respect de la nature et de notre environnement. C'est un sport qui exige un minimum de connaissances sur le matériel utilisé, les techniques et la législation.

Il existe une extraordinaire diversité dans les modes de pêche. Mais la formation des pêcheurs doit en priorité être donnée sur les différentes espèces de poissons indigènes, sur leur habitat, les conditions écologiques et biotopiques nécessaires au maintien des espèces. Se comporter dignement envers le poisson capturé et le conserver proprement sont aussi des règles élémentaires à connaître.

 

RESPECTER LA NATURE

 

En premier lieu, nous devons nous souvenir que nous sommes des invités dans la nature où l'on reste, quoi que l'on dise, des intrus. Il n'est pas normal de rencontrer, le long de nos rivières ou de nos lacs, des "perruques" de fils de pêche abandonnées sur les sentiers ou dans des buissons. Il est inadmissible qu'en fin de journée, des pêcheurs peu scrupuleux se débarrassent de leurs boîtes d'amorces en plastique en les jetant n'importe où. Et je ne parle pas des restes de repas, boîtes de conserves vides, bouteilles cassées que l'on retrouve sur les berges ou dans l'eau. Ces négligences peuvent avoir de graves conséquences pour les animaux ou les oiseaux peuplant les forêts et les rivières.

 

CETTE FORMATION N'EST PAS UNE CONTRAINTE INUTILE

 

Il ne faut pas considérer cette formation comme une contrainte inutile. Elle fait honneur à celui qui l'accepte. Elle est le symbole des pêcheurs responsables et loyaux. Celui qui prétend exercer son sport favori dans la nature doit être conscient des responsabilités que cela implique.

 

EN SUISSE ET A L'ETRANGER

 

Dans plusieurs cantons alémaniques, il y a longtemps qu'un examen officiel est demandé à ceux qui désirent obtenir un permis de pêche. C'est pour cette raison qu'une brochure a été éditée, depuis 1979, permettant d'obtenir le fameux brevet suisse du pêcheur sportif. Plus de 40'000 pêcheurs l'ont obtenu en Suisse allemande. En Allemagne et en Autriche, la réciprocité du brevet suisse avec leur "Diplôme" est reconnue par la législation de ces deux pays.

 

BROCHURE BASE DU BREVET

 

En Suisse romande, la brochure, traduite en français, existe depuis cinq ans. Elle est la base pour l'obtention du brevet suisse. Plusieurs centaines de pêcheurs romands ont passé les examens avec succès. Des autorités cantonales, valaisannes et vaudoises notamment, ont vivement recommandé aux preneurs de permis de faire ce brevet. Avec la nouvelle législation qui entrera en vigueur en 2009, ces chevaliers de la gaule seront dispensés de suivre une autre formation. André Verdon

 

PRATIQUE

 

Inscriptions auprès de André Verdon, case postale 171, 1052 Le Mont, tél. 079 210.37.26

Prix Sfr.50.- pour le cours et l'examen, y compris la brochure, la carte d'identité avec photo et l'insigne

 

PRECISIONS

 

Ces modalités ne s'appliqueront pas aux pêcheurs ayant acquis un permis de pêche en suisse durant les cinq dernières années au moment de leur entrée en vigueur, et ne concerneront pas non plus les permis de moins d'un mois, soit les permis journaliers, hebdomadaires, pour des vacances etc. dans la limite mensuelle, et tout ceci seulement à partir de l'âge de 14 ans, dès le 1 er janvier 2009.

 

CONCOURS DE PECHE

 

Ouverture de la truite au Léman 2008

La veille de ce jour tant attendu par tous les passionnés de la pêche de la truite en bateau au Léman, la météo s'annonçait pas trop mal coté température, mieux que l'année précédente, où il faisait une chaleur printanière sur un lac d'huile, à la mi-janvier.

Partant des environs d'Yvoire, une fois au port alors qu'il faisait encore nuit noire, j'eus la mauvaise surprise d'y trouver un lac bien agité par une bise soutenue, qui devait souffler vers 4 beaufort, faisant dire aux vieux sur le quai qu'il serait dangereux de sortir par ce temps-là, qu'il y avait eu des morts...

N'ayant pas de cabine ni de cockpit auto-videur, ça fait évidemment réfléchir à deux fois, mais il en fallait un peu plus pour me faire reculer, et je misai, au vu des prévisions météo, sur une baisse de la force de ce vent nocturne, et je vis juste.

Empoignant mon courage à deux mains, je sortis du port avant le lever du soleil, pour affronter les vagues de face, afin de rejoindre le point de départ que je m'étais choisi pour la mise à l'eau des lignes à l'heure règlementaire.

Après le lever du jour, par vent de face toujours important pour la taille de la barque, ça allait bien sur mieux, et je faisais route en direction de Thonon, avec un bon moral et tout bien en place, sondeur, GPS, boule blanche, pilote automatique, dix lignes de chaque coté, enrouleur de lignes, tour de fond, etc.

Vers 9 heures, le vent a un peu faibli et c'était déjà plus naviguable, alors que je me trouvais au large de Sciez, attendant impatiemment la première touche, en espérant qu'elle ne se décroche pas, comme la première de l'année passée.

Elle ne tarda guère et se présenta à 9h19, avec une mise en bouche sur la deuxième ligne, ce qui facilite grandement le travail pour la ramener au bord du bateau.

 

Avec un filochage réussi, cette dépommisation donne toujours un bon coup de jus au moral et les suivantes n'ont pas trop tardé à venir.

Les numéros deux et trois seront donc ferrées à 10h1 0 et 10h35, pour ensuite se faire désirer jusqu'à 12h31 pour la quatrième.

Pas de très gros poissons pour moi cette année, plutôt des jeunes aux alentours des 40 cm.

En cette ouverture 2008, contrairement à celle de 2007, selon Radio­Comptoir au bar du sympathique Gobelet d'Argent à la rue Montchoisy aux Eaux-Vives, durant la soirée de pesée, en présence des garde-pêche, l'information court que presque tous ont touché, qu'il y a peu de mayaules cette fois, mais après coup, l'examen des chiffres publiés, indique que dans de nombreuses sections, pas mal de petits poissons, de 350 à 400grs, ont été pêchés, des truites d'environ 35cms.

Donc malgré le fait que j'ai pris plus de poissons, je me classe moins bien que l'année 2007, mais tout de même à la 8ème place de ce fameux concours de l'Amicale des Pêcheurs du Léman d'ouverture de saison, derrière le " Grand" Gérard KOHLER, qui aligne les huit sans problème, comme d'autres vous sortent les quatre as au poker l'air de rien, dont une merveille bien grasse de 80cm, mais devant Romain GINDRE, qui lui n'aligne qu'un seul poisson, malgré un gros moteur et beaucoup plus d'années d'expérience. Bravo en tous cas à Gégé, nouveau membre de l'Hermance, pour ce résultat, qui l'a à nouveau classé premier à l'ouverture de la truite à Genève. Et à l'année prochaine. Balthazar

 

Photo Gérard KOHLER, et sa plus grosse truite d'ouverture 2008

 

ANNONCES DIVERSES

Les Bonnes Occases...

 

A vendre puissant sondeur de pêche Humminbird modèle haut-de­gamme 77c écran couleur, double sonde 20 et 60 degrés à bi­fréquence avec mallette portable, 2 accus 6V et chargeur, parfait état, menu français, complet avec câble et ventouse pour tableau arrière, peu servi, Sfr.850.- tél. 077 251.60.40

A vendre écailleuse à poissons professionnelle Dito-Sama, cuve 15 litres, 220v, 25kw, très bon état, dimensions ht50cm - lg40cm ­lg60cm - complète avec couvercle et tuyau d'écoulement, Sfr1000.­y compris manuel d'entretien et adresse du fabricant.

tél. 077 251.60.40

 

A vendre belle paire de luges, écarteurs pour pêche à la traîne, longueur 77cm, pliables, à repeindre. Pour bricoleur Sfr.1 00.­la paire, tél. 077 251.60.40

 

A vendre, deux belles paires de rames en bois, bon état, l'une vernie, l'autre peinte en vert, modèles anciens avec cachet, tolet en bronze incorporé, longueur env.2m30, Sfr.150.- la paire tél. 077 251.60.40

 

********

PRATIQUE DE PECHE

 

Technique

 

Que vous soyez membre de notre société, ami de membre ou tout simplement lecteur de l'Hermance, découvrez dans cette rubrique, lors des trois parutions de notre journal pour 2008, les différents leurres utilisés pour pêcher les poissons à tendance carnassière (perche, sandre, brochet, black-bass, silure, truite, chevaine, ...). Je vais donc tenter de vous expliquer le plus simplement possible le fonctionnement, le mode d'action ainsi que l'utilisation de cette grande famille que forment les leurres. Pour simplifier, je diviserai cette grande famille en trois grand groupes que nous verrons au fil de ce numéro ainsi que des deux suivants :

 

-Les leurres durs

-Les leurres souples

-Les leurres métalliques

 

Les leurres durs:

 

Le terme de leurre dur englobe tous les leurres en bois, plastique ou toutes autres formes de résines dures, c'est à dire du genre des rapalas comme beaucoup de personnes les appellent, mais je préfère le terme de « poisson-nageur» car bien que les rapalas en soient, ce n'est qu'une marque parmi tant d'autres. Il existe à l'heure actuelle des milliers de poissons-nageurs différents pour faire face à quasiment tous les poissons et toutes le conditions, pourvu qu'on trouve le bon modèle du moment, parce que chaque leurre à un type et une hauteur de nage prédéfinie qu'on peut toutefois modifier légèrement avec de l'expérience (vitesse de récupération tenue de la canne haute ou basse, diamètre du fil, etc.). Ce groupe de leurres se divise en deux catégories:

 

                            -les leurres avec bavette

                            -les leurres sans bavette

 

Les leurres avec bavette, ont pour particularité d'être actionnés grâce à une bavette (plastique ou métallique) lors leur récupération. Cette bavette est primordiale, c'est elle qui va déterminer la profondeur de nage et l'amplitude des vibrations du leurre. Plus celle-ci va être longue, large et dans l'axe du leurre, plus le leurre va descendre, et inversement, plus la bavette est petite et forme un angle proche de 90° avec le leurre et plus celui-ci évoluera proche de la surface. La profondeur est aussi influencée par la densité du leurre. Il peut être flottant, coulant ou neutre (de même densité que l'eau). Attention à ne pas prendre en compte uniquement la densité, car en effet un poisson-nageur flottant avec une longue et large bavette presque à plat pêchera plus profondément que le même leurre mais coulant avec une petite bavette étroite et d'un angle proche de 90°.

Les leurres sans bavette, n'on pas d' « excroissance» pour les actionner, c'est uniquement la forme de celui-ci et le placement de l'anneau d'attache qui vont déterminer le mouvement du leurre. La hauteur de nage dépend, pour ces poissons-nageurs uniquement de sa densité, coulant ou flottant, dans ce dernier cas ce sont donc uniquement des leurres de surface.

 

Tout ces leurres peuvent être constitués d'un seul ou de plusieurs segments (jusqu'à quatre à ma connaissance), on parle alors de poissons-nageurs articulés.

 

Type de poste             Type de poissons nageurs, animation et récupération

 

Banc d'alvins              Pour ce type de poste il convient tout d'abord d'évaluer à quel niveau évoluent

en pleine eau              les poissons-proies. Proche du fond on optera pour un coulant ramené

                               doucement ou un cranck bait grand plongeur ramené rapidement. Entre

                               deux eaux, tous les types de poissons nageurs peuvent convenir alors que

                                pour les chasses ou lorsque les alvins bronzent en surface, les stick bait et

                               popper ont ma préférence.

 

Branchage immergé      Pour ce genre de poste deux solutions. Soit on choisit un leurre nageant

flottant                      moins profond que les obstacles repérés (popper, stick bait, poissons nageur

                                flottant avec petite bavette, ...), soit on peut choisir un crank bait mais

                                grand plongeur, qui grâce à sa position de nage «tête en bas » et à sa

                                longue bavette va heurter les branches sans s'v accrocher.

 

Eboulis rocheux           Du bord on préférera un leurre coulant qu'on laissera prendre contact avec

                                le fond, puis on entamera une récupération rapide et canne haute afin de

                               limiter les accrochages. En bateau on privilégiera un cranck bait flottant

                               mais très grand plongeur qu'on lancera le plus près du bord. Grâce à son

                               pouvoir de plonger très rapidement, il suivra ainsi la pente rocheuse

                               au plus près.

 

Herbier avec - de 50    Popper ou stick bait sont sur leur terrain de prédilection.

cm d'eau libre             Toutes les animations sont possibles selon l'agressivité des poissons.

                               Les poissons nageurs flottants avec une petite bavette à 90° par rapport au

                               corps du leurre peuvent également être utilisés, en respectant tout de

                               même deux règles: récupération lente et canne haute afin de maintenir

                               l'artifice le plus en surface possible.

 

Herbier avec 50 cm à    Les popper ou stick bait en animation lente avec de longues pauses      

2 m. d'eau libre            peuvent faire monter un poisson, mais les poissons nageurs flottants

(voir neutre suivant les cas) à petite bavette ont là toute leur place

(toutes animations). Pour une prospection très rapide de ce type de

poste on pourra opter pour un coulant sans bavette mais avec une

récupération rapide linéaire.

 

Herbier avec + de 2      Sûr ce type de poste seul les cranck bait grand plongeur sont au chômage.

m. d'eau libre              Sinon tous les type de poissons nageurs peuvent être mis en action avec

                                une réserve toutefois pour les leurres de surface qui nécessitent une

                                bonne activité des prédateurs pour que ceux-ci réagissent et montent

                                chercher le leurre en surface.

 

Falaise                      Du bord on préférera un modèle type cranck bait flottant mais grand

                               plongeur avec une récupération rapide entrecoupée de pauses.

                               En bateau un coulant avec bavette afin de prospecter toute la hauteur

                               en répétant les lancers mais en laissant couler un peu plus le leurre

                               à chaque fois avant d'entamer la récupération. On pourra également

                               tenter un coulant mais sans bavette en dandine à l' aplomb du bateau.

 

 

                            

  

  

 

En haut à gauche de haut en bas 2 poppers,                En haut à droite 5 poissons nageurs flottants

2 stick bait, 2 hybrides poppers/stick bait et                du plus plongeant au moins plongeant

1 poisson nageur flottant à hélice. Ce sont                           (de haut en bas).

tous des leurres de surface.

 

Ci-dessous différents poissons nageurs articulés.

Remarquez qu'il en existe de 1 à 4 articulations ainsi que des modèles nageant à

différents nivaux (de 0 à 5 m. de profond).

 

 

Type de poste             Type de poissons nageurs, animation et récupération

 

 

Banc d'alvins en          Pour ce type de poste il convient tout d'abord d'évaluer à quel niveau

pleine eau                  évoluent les poissons-proies. Proche du fond on optera pour un coulant

                               ramené doucement ou un cranc kbait grand plongeur ramené rapidement.

                               Entre deux eaux, tous les types de poissons nageurs peuvent convenir

                               alors que pour les chasses ou lorsque les alvins bronzent en surface,

                               les stickbait et popper ont ma préférence.

 

Branchage immergé      Pour ce genre de poste deux solutions. Soit on choisit un leurre nageant

                               moins profond que les obstacles repérés (popper, stick bait, poissons nageur

                               flottant avec petite bavette, ...), soit on peut choisir un crank bait flottant

                               mais grand plongeur, qui grâce à sa position de nage « tête en bas)} et

                               à sa longue bavette va heurter les branches sans s'y accrocher.

 

Eboulis rocheux           Du bord on préférera un leurre coulant qu'on laissera prendre contact

                               avec le fond, puis on entamera une récupération rapide et canne haute

                               afin de limiter les accrochages. En bateau on privilégiera un cranck bait

                               flottant mais très grand plongeur qu'on lancera le plus près du bord.

                               Grâce à son pouvoir de plonger très rapidement.

                               Il suivra ainsi la Dente rocheuse au plus près.

 

Ci-dessous poissons nageurs coulants avec bavette.

 

 

Type de poste             Type de poissons nageurs, animation et récupération

 

Herbier avec - de 50    Popper ou stick bait sont sur leur terrain de prédilection.

cm d'eau libre             Toutes les animations sont possibles selon l'agressivité des poissons.

                               Les poissons nageurs flottants avec une petite bavette à 90° par rapport

                               au corps du leurre peuvent également être utilisés, en respectant tout de

                               même deux règles: récupération lente et canne haute afin de maintenir

                               l'artifice le plus en surface possible.

 

Herbier avec 50 cm à   Les popper ou stick bait en animation lente avec de longues pauses

2 m. d'eau libre           peuvent faire monter un poisson, mais les poissons nageurs flottants

                               (voir neutre suivant les cas) à petite bavette ont là toute leur place

                               (toutes animations). Pour une prospection très rapide de ce type de

                               poste on pourra opter pour un coulant sans bavette mais avec une

                               récupération rapide linéaire.

 

Herbier avec + de 2     Sûr ce type de poste seul les cranck bait grand plongeur sont au chômage.

m. d'eau libre             Sinon tous les type de poissons nageurs peuvent être mis en action avec

                               une réserve toutefois pour les leurres de surface qui nécessitent une

                               bonne activité des prédateurs pour que ceux-ci réagissent et montent

                               chercher le leurre en surface.

 

Falaise                      Du bord on préférera un modèle type cranck bait flottant mais grand

                               plongeur avec une récupération rapide entrecoupée de pauses.

                               En bateau un coulant avec bavette afin de prospecter toute la hauteur

                               en répétant les lancers mais en laissant couler un peu plus le leurre à

                               chaque fois avant d'entamer la récupération. On pourra également

                               tenter un coulant mais sans bavette en dandine à l'aplomb du bateau.

 

Ci-dessous poissons nageurs coulants sans bavette.

 

 

NOS RIVIERES

Ouverture de la Pêche en rivière

 

Dans l'Hermance

 

Comme chaque année, l'ouverture genevoise de la pêche en rivière a eu lieu le premier samedi de mars, soit le 1er mars. Toujours une ouverture avancée par rapport à l'ouverture de la Haute-Savoie, le deuxième samedi de mars, donc le 8 mars. Pour la même rivière, je pense qu'on pourrait s'accorder sur les périodes d'ouverture. Parenthèse faite, c'est à 11 heures que les premiers courageux pêcheurs sont arrivés à la salle communale d'Hermance afin de partager l'apéro avec les fidèles membres de la société qui se réjouissaient de voir les nombreuses truites " mises au sec " par les nombreux pêcheurs; seul hic, trois pêcheurs en vue. Deux juniors et moi, et les truites me direz-vous? Ben je vous répondrai: LA truite. Mais quelle truite, au moins 26,5cm, que j'ai eu la chance de pêcher en dessus de la falaise des Grottes, pour les connaisseurs du parcours. J'en ai tout de même décroché une autre de 30cm environ à la hauteur du Nant du Mamot, ainsi que sept chevaines pris au vairon manié.

Une solution doit être trouvée pour remédier aux problèmes que pose la présence intensive de ces chevaines sur tout le parcours de l'Hermance. Quant aux deux juniors, malheureusement pour eux, ils n'ont pas vu une écaille! Il faut dire que les conditions de pêche étaient difficiles avec une rivière en état de quasi-étiage.

Suite à l'apéritif offert par la société, les heureuses personnes présentes ont pu se mettre à table pour le prix de 2O.-frs, afin de déguster le repas que j'avais concocté avec l'aide précieuse de nos nouveaux membres et amis de Clermont-Ferrand: salade mêlée, suivie de tournedos aux deux sauces ( provençale et crème-moutarde ), accompagné de gratin et de brocolis, plateau de fromage, et pour finir coulis de petit fruit avec fromage blanc.

Suite au repas, et c'est une nouveauté, afin de passer une agréable après-midi, nous avions cette année organisé un petit tournoi de jass. Enfin quand je dis nouveauté, il ne faut pas oublier que nous avons toujours été quelques amateurs de cartes à taper le carton le jour de l'ouverture. Huit équipes ont donc joué trois tours de 16 donnes dans une excellente ambiance jusque vers 19 heures. Petit tour du classement: Romain/Gaëtan, suivis de Peter/Louis, Famille Aguet, Famille Piralla, Julien/Collin, Famille Shopfer, Mattéo/Nicolas, et bons derniers les deux frères Uani, à qui je décerne tout de même par écrit le prix des meilleurs chauffeurs de salle! Je remercie tous les participants qui ont contribué à cette bonne journée et qui nous soutiennent, en espérant les revoir avec encore plus de monde lors de notre prochaine grande manifestation, à savoir la Fête du Lac le 31 août prochain. Romain Gindre

    

    

 

Au Rhône

 

Pendant que mes camarades arpentaient désespérément le lit de l'Hermance en espérant y ferrer une truite de taille honorable, je suis pour ma part parti en reportage, n'étant pas un joueur de jass, vers le Pont de Sous-Terre, dont les deux rives sont prises d'assaut le jour de l'ouverture genevoise de la pêche en rivière. Je dis en reportage car, n'ayant pas la possibilité de prendre un permis journalier ce jour-là, et le cumul des deux permis, traine au lac + rivière étant élevé pour ma bourse, j'ai du me contenter d'espérer ramener. de belles photos de belles truites.

Cela dit, ceux qui conçoivent les règlements doivent avoir leurs raisons, que je ne connais pas, mais qui m'empêchent de pêcher pour cette ouverture, c'est dommage. Balthazar

Si fait donc pour ce qui concerne les photos, sur des lieux facilement reconnaissables, avec à la clé quelques jolis spécimens de truites, dont vous pouvez découvrir les photos sur la page suivante, à coté de celles du tournoi de jass d'Hermance. Balthazar

Philipp AMY

 

L'HERMANCE

 

Nettoyage des bords de l'Hermance

 

Comme à l'accoutumée, nous fûmes ( en plein air! ) une quinzaine de braves participants à braver le froid et l'humidité pour faire un brin de toilette à la petite rivière, laquelle mérite, en son lit et ses bordures, Quelques soins intensifs de remise en forme. BW

 

 

 

POTINS !!

En Chine, depuis des siècles, les cormorans sont apprivoisés puis dressés à pêcher en ramenant le poisson au pêcheur, lequel lui met une sorte de bague autour du cou pour l'empêcher d'avaler le poisson.

L'entreprise Asian Lunch à Tokyo, dont les stands ambulants dans cette ville vendent chaque jour entre 1000 et 1500 repas dans les quartiers d'affaires, a lancé son plat de baleine hachée au curry, accompagnée de riz, alors que le Japon fait l'objet de sévères critiques internationales après avoir entamé une nouvelle saison de chasse au cétacé.

Sur les bords de la Douve, dans les environs du célèbre village de Sainte-Mère-l'Eglise en Normandie, une jeune pêcheur de 16 ans a sauvé de la noyade trois adolescents chahuteurs dont la barque avait chaviré.

Au Bouveret, Christophe Cohendet, élève des truites selon les sévères critères de Bio Suisse.

Les eaux de nos lacs sont menacées par les micropolluants dus aux médicaments et aux produits de beauté, tels que antibiotiques, hormones oestrogènes et filtres UV, pour lesquels des centaines de millions devront être investis afin de mettre les stations d'épuration aux normes, selon Jean-Jacques Rey-Bellet lors d'une réunion du Cipel - Commission internationale pour la protection des eaux du lac Léman.

La société Petrosvibri est prête à investir des centaines de millions de francs afin de pouvoir sonder sous le Léman au large de Montreux pour y découvrir du pétrole et du gaz, selon Le Temps.

L'usage du Jet-Ski, ce scooter sur l'eau, très en vogue en Méditerranée et que l'on retrouve dans une scène du dernier film des Bronzés, n'a pas obtenu d'autorisation de naviguer sur le Léman. Ouf, les amateurs de quiétude et de pêche sur le lac sont soulagés.

L'obtention du permis de pêche ne sera bientôt plus une simple formalité, puisque dès 2009, il faudra suivre une formation obligatoire pour l'obtenir; une liberté de moins en plus...

Le rempoissonnement de la Gironde en esturgeons, destinés à la production de caviar français, s'avère un succès, et on attend ici les résultats de l'expérience en cours pour le caviar suisse.

Premier brevet fédéral pour six gardes-faune genevois, appelés gardes de l'environnement. BW

 

CONNAISSANCE DE LA PECHE

 

Découverte des milieux aquatiques.

pêche en rivières et lacs.

Ludovic Briet

Pêche des Salmonidés

Enseignant Environnement-Pêche

Guide de Pêche Professionnel Diplômé

 

Bat. b2, Les bolliets

Av.du Bas-Chablais

74140 Douvaine

 

Pêche des Carnassiers

Tél.lfax: (00 33) 04.50.85.13.96

Port. : 06.82.56.45.55

 

Mail: briet.ludovic@wanadoo.fr

 

Enseignant en Environnement (Biotechnologue) et Guide de Pêche Professionnel Diplômé, je me ferais un plaisir de vous emmener découvrir les sites somptueux de la Haute-Savoie pour vous initier ou vous perfectionner aux différentes techniques de pêche en torrents et lacs de montagne.

 

Par le biais d'un enseignement simple de la «vie de la rivière », je vous accompagnerais pour vous apprendre sa « lecture », l'approche des postes et les subtilités des techniques que vous voulez découvrir.

 

MES FORMULES

 

Cours particuliers, journées, séjours découverte, initiation et perfectionnement

 

Nous remercions chaleureusement la F.G.S.P. qui fait paraître notre journal

"en couleur" sur son site internet qui vaut la peine d'être consulté.

www.fgsp.ch

 

____________________________________________________________________________

Merci à nos marchands d'articles de pêche

qui nous soutiennent depuis des années

Visitez les magasins de pêche qui nous sont proches

- Cliquez sur leur logos ou images -  si accessibles -

 

 

 

Retour   back

Merci pour l'intérêt que vous portez à notre journal.