Zone de Texte: Une rivière prenant sa source sur les crêtes du Jura (Département de l’Ain – France), et se jetant dans les berges du Rhône proche de sa sortie de la Suisse (Canton de Genève).
                                                Fiche – rivières No 1

 

 

 

10 ans pour sauver nos rivières

L'acquisition et l'essor, fin du XIXe et début du XXe siècle, des parcs de verdure publics ont contribué à modeler le paysage cher aux Genevois. L'Etat de Genève s'engage aujourd'hui, par une politique globale de l'environnement, transfrontalière et intégrée à l'économie, à garantir le cadre de vie des générations futures.

Le programme « 10 ans pour sauver nos rivières» est l'un des premiers volets d'actions déployé. Il a pour objectif l'assainissement des eaux, la régularisation des débits et la renaturation des sites.

A l'initiative de notre Département de l'intérieur, de l'environnement et des affaires régionales, un groupe de travail interdépartemental «Eaux» a entrepris la rédaction d'une série de fiches sur les rivières du Genevois.

Par leur diffusion auprès d'un large public, l'Etat de Genève entend sensibiliser le lecteur sur la richesse de notre patrimoine naturel et l'urgence de le réhabiliter.  

Claude Haegi

 

Le Vallon de l'AIlondon 

Le Vallon de l'Allondon représente le cas type d'une aire naturelle et accueillante. Composé d'une riche mosaïque de milieux très diversifiés, jouissant de surcroît d'un climat particulier, ce site classé d'importance nationale et réserve naturelle cantonale est un véritable poumon de verdure.

Issue de sources du Jura, dans le Pays de Gex, l' Allondon, rivière poissonneuse à caractère torrentueux, au nom d'origine pré-celtique signifiant «eau vive», reçoit 7 affluents jusqu'à son embouchure dans le Rhône.

Propriétaire de 58% des terres du périmètre, l'Etat de Genève doit intervenir pour préserver le site, sa faune et sa flore, ainsi qu'aménager des zones de détente pour absorber le déferlement de 3 à 4'000 personnes par beau temps. Ce site naturel unique à Genève doit être sauvegardé, pour notre génération et celles à venir.

Découverte du site

L'accès au Vallon de I'Allondon peut se faire en voiture, avec parkings proches de Malval, par le train, sur la ligne Genève-La Plaine (arrêt La Plaine), par les bus, ligne X La Plaine-Dardagny, ligne W Satigny-Choully, ou par bateau, avec les Mouettes sur le Rhône (arrêt Verbois, puis à pied via Russin).

Les sentiers pédestres sont accessibles avec de bonnes chaussures, mais sans poussettes.

L'idéal est de partir de Malval, à 4 km du Rhône, depuis la chapelle du 12e s. Les méandres libres de ]’Allondon ont formé des plages de galets et de sable au cachet typique.

L’Allondon, Pont des Granges

 

Bordée de pentes boisées, de paturages et de vignes, la rivière vous invite à la promenade.

Près d'Essertines, vous croisez le vallon de la Roulave où, vers 1830, on tenta d'extraire du pétrole, trop coûteux. Plus bas, des orpailleurs ont fréquenté le lieu, à la recherche d'infimes paillettes d'or, sans grand succès.

Au cours de votre promenade (proposition de circuit: voir carte page suivante), vous observerez les interventions effectuées par l'Etat pour favoriser la fraie des poissons, préserver les biotopes, lutter contre l'érosion des berges, mais aussi faire cohabiter l'homme et le site naturel.  

 

Bref descriptif de la promenade   

Vous pouvez partir en amont, au point A, au Moulin Fabry. En longeant la rive gauche, chaotique, l'Allondon y est turbulente et habitée par le cincle plongeur. Dans ce tronçon A-B, la rivière est très impressionnante lors des crues.

En partant de B vers C, longez la rive gauche, en traversant deux réserves biologiques forestières, à l'aspect «méditerranéen).

Du point C, vers D et E, prenez plutôt la rive droite. Près du Pont d'Essertines, s'enfile le sentier vers le Bois de la Roulavaz. Un panneau «nature» vous donnera tous des renseignements. A 900 m. de là, les grottes de la Roulavaz forment l'entrée d'anciennes mines d'asphaltes, à l'odeur particulière. On y relevait du bitume, utilisé autrefois pour graisser les roues des chars, pour calfater les barques et même, en 1838, asphalter le marché couvert de la Corraterie ! En direction de E, vous traverserez «La Petite Afrique», riche en flore et reptiles. Au delà de E, le sentier est déconseillé aux personnes âgées et handicapées.

Au départ de c, mais par la rive gauche, prendre garde que le sentier peut être difficile, voire dangereux par temps pluvieux. Mais vous y verrez, suivant la saison, des plantes rares, des oiseaux peu communs, et plein de papillons et d'insectes.

 

Enfin, entre la Vanne du Bief et les points F et G, de nombreux sentiers vous permettent d'admirer cette rivière splendide, à proximité de son embouchure dans le Rhône.  

 

Zone de Texte: Cingle 
plongeur
Richesses naturelles

 

L'Allondon abrite une faune discrète dont l'observation demande patience : le martin-pêcheur, le cincle plongeur et la bergeronnette des ruisseaux, les fauvettes et la mésange boréale, sont des oiseaux familiers du site; de nombreux petits reptiles et animaux, mais aussi de nombreux poissons peuplent cette rivière.  

 

              Zone de Texte: E. purpurata

Pour la flore, l'Allondon est célèbre par sa vingtaine d'espèces d'orchidées protégées et ses 19'000 châtaigniers. Dès l'automne, on admire les baies oranges des argousiers. Vous y verrez aussi de nombreux robiniers, qui drageonnent (nouvelles tiges partant des racines), et les terrasses de gravier couvertes par des prairies maigres naturelles, peuplées de genêts des teinturiers aux belles fleurs jaunes.

Ce biotope complexe, mais également fragile, donne au Vallon de l'Allondon une richesse inégalée dans le canton. Raison essentielle pour le préserver à tout prix.

Généralités 

Statut du cours d'eau

Cantonal sur tout son tronçon.  

Communes genevoises concernées

Satigny, Russin, Dardagny  

Surface du bassin versant  

Aux Granges (Ma/va/) :

119 km' dont 115 km' de bassin versant français  

A l'exutoire:

148 km' dont 137 km' de bassin versant français  

Longueur du cours

Environ 18 km, dont 6,1 km sur Suisse et 2,4 km à la frontière franco-suisse  

Débit (le débit moyen correspond à la moyenne annuelle des débits,

Le débit médian (Q182) est le débit atteint ou dépassé pendant la moitié de l'année (182 jours)) 

 

Aux Granges :

Débit moyen: 3,3 ml/s

Débit médian: 2,0 ml/s 

 

A /' exutoire :

Débit moyen: Inconnu

Débit médian: estimé à 2,5 ml/s  

Débit de crue (débit lors d'évènements pouvant survenir en moyenne tous les 10 ans, 30 ans ou 100 ans (crues centenaires))

 

Aux Granges :

Débit 10 ans: 62 m3/s

Débit 100 ans: 100 m3/s

 

Débit d'étiage (débit atteint ou dépassé pendant 34 7jours par année (Q347))

 

Aux Granges :

estimé à 500 l/s

 

 A l'exutoire :

estimé à 600 l/s

 

Régime (glaciaire, nival, pluvial)

Régime nivo-pluvial. La plus forte crue connue à ce jour (février 1990) était due à des pluies exceptionnelles tombées sur le massif du Jura encore très enneigé.  

Affluents principaux 

Sur Suisse:

le Roulavaz, le ruisseau du Crêt, Le Missezon  

Sur France :

l'Allemogne, le Lion  

Histoire 

1955. Endiguement en amont du Pont des Baillets

 Cours d'eau

Moulins à papier au XVIIIe. Avant-projet de barrage sous Dardagny en 1938 (abandonné).

Le cours n'a pas subi de modification importante.

1955-56: projet d'endiguement lourd pour prévenir l'érosion dans le bas de la rivière.

Inspection DTP 1961: «Les eaux de l'Allondon sont les plus claires de toutes les rivières du canton. De la frontière au Rhône, le lit du cours d'eau est parfaitement propre».  

Bassin versant 

Urbanisation du bassin versant à partir des années 60.

Avant les années 1960, il n'y avait pas d'assainissement centralisé. Les effluents des immeubles étaient évacués, après traitement, par des fosses dans les réseaux de collecte (souvent des drainages, en zone suburbaine), lesquels se déversaient dans les cours d'eau.  

Etat actuel 

Etat du lit

Naturel sur tout son tronçon.

Le lit est stabilisé par des seuils en enrochements à l'amont du Pont des Baillets.

Dans la zone alluviale le lit se déplace, latéralement, à chaque crue importante.  

Etat des berges

Naturelles sur la majorité du tronçon, localement renforcées pour la protection d'ouvrages ou de zones de glissement.

 

Etat du bassin versant et paysage

Présente un très grand intérêt au niveau du paysage et de la nature. Vallon sauvage où est présente une flore remarquable. Protection spéciale depuis 1968 (Inventaire Fédéral des Paysages).

Crues

Les crues de l'Allondon sont à l'image des pluies qui atteignent les crêtes du Jura, soit soudaines et imprévisibles. La crue la plus marquante observée à ce jour est celle de février ]990 ( 115 m3/s aux Granges) ; cette crue n'a créé que des inondations ou dégâts ponctue]s, elle a en revanche profondément transformé le lit du cours d'eau dans la zone alluviale.

 

Erosion

 Voir «Etat du lit» et «Etat des Berges».  

Qualité globale 

Qualité physico-chimique des eaux 1994

Ordonnance fédérale sur le déversement des eaux usées de 1975

Objectifs respectés dans plus de 10 échantillons sur 12 :

           

Secteur                                   DBO                 COD                 NH4                 NO3

 

source(France)                         oui                   oui                   oui                   oui

Fabry (frontière                         non                  non                  non                  oui

embouchure (Rhône)                 oui                   non                  oui                   oui

Le Lion (embouchure, France)    oui                   non                  non                  non

L'Allemogne, embouchure          oui                   oui                   oui                   oui

La Roulavaz, embouchure          oui                   non                  oui                   oui

  

Pollution chimique (indice de pollution chimique IPC)  

Secteur                                               Pollution         Paramètre déclassant

source(France)                                     non                  -                                 

Fabry (frontière                                     nette                NH4, DBO, COD, Ps       

embouchure (Rhône)                             faible                Ps                              

Le Lion (embouchure, France)                nette                DBO, NH4                   

L'Allemogne, embouchure                      non                  -                                 

La Roulavaz, embouchure                      faible                Ps                              

 

 Qualité biologique globale 1994 (indice moyen)  

Secteur                                               Qualité                        Remarques

Flies(France)                                        très bonne                                                      

Amont STEP de St-Genis                      très bonne                                                     

Fabry (frontière)                                    mauvaise          effluents de STEP (St-Genis),

                                                                                  Le Lion, (STEP de Prévessin-Moëns)

Les Granges                                        bonne                                                             

embouchure (Rhône)                             bonne                                                             

L'Allemogne, embouchure                      très bonne                                                      

La Roulavaz, embouchure                      très bonne                                                      

 

Qualité sanitaire  

Amont de St-Genis : bonne;

secteur aval St-Genis-embouchure de l' Allemogne : très mauvaise;

secteur embouchure de l' Allemogne -Rhône : médiocre.

 

 

    Ombre commun

 

 

  Truite fario

 

Qualité piscicole

Grande valeur pour les salmonidés (truites et ombres), mais rendement en déclin année après année. Affluents très intéressants pour la reproduction de la truite (Missezon, Eaux-Froides de Dardagny, Eaux-Chaudes de Russin).

Secteur en amont de la confluence avec l' AIlemogne: qualité des eaux très médiocres, reproduction naturelle limitée.

Secteur en aval de la confluence avec l' Allemogne : bon potentiel piscicole mais rendement moyen à faible, probablement dû au cumul de problèmes (fréquentation humaine, qualité des eaux, oiseaux piscivores protégés, pollutions aiguës).

Etat de l'assainissement 

Stations d'épuration (STEP)  

Sur le cours suisse de l'Allondon :

 -STEP du camping cantonal, équivalant à 500 habitants

 Sur le cours français de l'Allondon :

-STEP du Journans, équivalant à 16'000 habitants; exutoire dans le Journans, qui se jette dans le Lion.

-STEP de l'Allondon, équivalant à 20'000 habitants.

-STEP de St-Jean de Gonville, équivalant à 2'500 habitants; se jette dans la Roulavaz.

 

Réseau d'assainissement

Réseau séparatif en cours de construction dans le village de Dardagny.

Déversoirs d'orage

Néant

Exutoires de stations de pompage

Néant.

Rejets et sources d'altération du cours d'eau - Risques

Habitants dans le bassin versant

Les eaux usées suisses sont généralement détournées sur un autre bassin versant (voir aussi sous «Exutoires de STEP»). Env. 22'000 habitants sur la partie française.

Activités agricoles

Une grande partie du vallon de l'Allondon étant en zone protégée, les activités agricoles sont très peu importantes. Prairies et forêts essentiellement. Une porcherie. Deux piscicultures à Veraz et Thoiry.

Activités industrielles

Néant.

Déversements industriels accidentels

Sans objet.

Pollution d'origine agricole

Apports diffus d'azote et de phosphore probables par les affluents coulant au travers des vignes. Peu ou pas de pollution diffuse directe.

Exutoires de STEP

La STEP du camping étant soumise à des charges très variables, la qualité de son effluent s'en ressent. D'autre part,

il existe encore un grand nombre d'installations particulières d'épuration dans les hameaux d'Essertines, Malval, Les Granges, Les Baillets dont la qualité des rejets est inférieure à celle qu'il est possible d'obtenir dans une station centrale.  

Déversoirs d'orage

Rejet ponctuel.  

Stations de pompage et de relevage

Néant.  

Autres déversements par les réseaux

Rejet des eaux pluviales du réseau séparatif d'une partie du village de Dardagny. 

Risques naturels

Les deux flancs de la Vallée sont le siège de glissements de terrain dont l’activité est fonction de la pluviosité. 

Risques artificiels

Reprofilages de vignes avec des matériaux de terrassement. 

Interventions générales courantes  

Tâches permanentes

Entretien et exploitation des STEP de Dardagny et du camping de l'Allondon.  

Gestion globale du réseau primaire.

Poursuite des travaux de mise en séparatif des canalisations du réseau secondaire, avec invitation aux propriétaires concernés d'adapter en conséquence leurs installations.

Contrôle des installations de stockage de produits pouvant altérer les eaux.

Recherche des causes de pollution dénoncées et prise des mesures pour les faire supprimer.

Autres opérations en cours

Etablissement d'un plan du cours avec indication de tous les exutoires de canalisation. Le document sera largement diffusé aux intéressés (mairies, services publics, associations de protection de l'environnement, etc.) et permettra, le cas échéant, de signaler rapidement au service des contrôles de pollution, les lieux de pollution constatés.  

Plan d’action

Interventions ponctuelles

Prospection généralisée de l'ensemble du bassin versant, en fonction d'une planification d'intervention pour l'ensemble des cours d'eau genevois.

Etude à entreprendre sur le réseau d'eau pluviale afin de maîtriser le problème des rejets, aussi bien sur l'aspect quantitatif que qualitatif (gestion des eaux).

Diagnostic du cours d'eau, inventaire des ouvrages, cadastre des dangers.  

Etat naturel du cours

Bien que cette rivière alluviale conserve un cours naturel sur la totalité du parcours suisse, l'Etat intervient ponctuellement pour stabiliser les berges et préserver la biodiversité. 

Questions transfrontalières

Les questions transfrontalières sont traitées dans le cadre du groupe de travail «Qualité des eaux des rivières du Genevois» du comité régional franco-genevois et de la commission de l'environnement du Conseil du Léman (CIPEL).  

Les fiches-rivières sont élaborées avec le concours :

Service de la protection de la nature et des paysages (DIER)

-Service de l'écotoxicologue cantonal (DIER)

-Direction de l'assainissement et des exploitations (DIER)

-Service du géologue cantonal (DIER)

-Service du lac et des cours d'eau (DTPE).  

Appréciation des valeurs moyennes des paramètres chimiques des eaux courantes 

Appréciation               DBO mg/L        COD mg/L        Ammonium     P soluble mg PIL        IPC

                                                                                  (NH4) mg N/L                                                 

eau polluée                                                                                                                                     

non                              inf. à 1,8           inf. à 1,3           inf. à 0,04         inf. à 0,03                     inf. à 1,5f

faiblement                     1,8 à 3,0           1,3 à 2,0           0,04 à 0,15       0,03 à 0,10                   1,5 à 3.1

nettement                     3,0 à 5,0           2,0 à 3,5           0,15 à 0,4         0,10 à 0,30                   3,1 à 8,0

Fortement                     + de 5,0            + de 3,5            + de 0,4            + de 0,3                       + de 8,0

normalisé par la valeur d’appréciation la plus basse. 

 

Ordonnance fédérale sur le déversement des eaux usées du 8.12.1975.

Objectif en matière de qualité pour les eaux courantes.

Paramètre                              Objectif

DBO                                        4 mg O2/L

COD                                        2 mg C/L

Ammoniaque (NH4)                   0,5 mg N/L

Nitrate (NO3)                            25 mg NO3/L

 

Appréciation des valeurs moyennes de l’indice biologique IB 

Qualité                                               IB

Très bonne                               de 15 à 20

Bonne                                      de 12 à 14

Médiocre                                  de 9 à 11

Mauvaise                                  de 6 à 8

Très mauvaise                          inf. à 6

 

Bassin versant de l' Allondon

 

Pour toute information

Direction générale de l'environnement Département de l'intérieur, de l'environnement

et des affaires régionales 2, rue de l'Hôtel-de- Ville Case postale 3918 1211 Genève 3

Tél. 022/3192359

 

 

 

Fiches - rivières déjà parues

1. L'Allondon

 

Fiches - rivières à paraître:

L'Aire- La Drize L' Arve

Le Foron

L'Hermance La Laire

Le Marquet -Gobé -Vengeron Le Nant d'Avril Le Rhône

La Seymaz et affluents

La Versoix -Canal Le Brassu -Le Pry  

 

L’environnement, une chance pour l'économie. Département de l'Intérieur

 

 

Situation actuelle (depuis le 28 août 2001):

L’Allondon est fermée et interdite à la pêche selon arrêté du Conseil d’Etat.

(Voir plus de détails sous la page « Pollutions »)